Non classé

Comment faciliter le traçage avec des tablettes lumineuses ? 

Les tablettes lumineuses ou boîtes à lumière sont des outils de prédilection pour de nombreux artistes, peintres ou photographes. En revanche, certaines personnes considèrent presque ces instruments comme de la triche car elles rendent le traçage de lignes propres beaucoup plus simple – et pas seulement. Mais est-ce vraiment de la triche de se servir des outils à notre disposition pour faire la plus belle œuvre possible ? C’est le rêve de tous les artistes !

Bref, peu importe votre position sur le sujet, il est absolument indéniable que les tablettes lumineuses permettent de nombreuses possibilités artistiques. 

Si vous ne connaissez pas le principe : elles sont composées d’une surface translucide (sur laquelle on pose une feuille de papier par exemple) avec une arrivée lumineuse en dessous. La lumière qui traverse la surface permet alors de voir plus nettement les traits de votre support, voire d’avoir un effet de transfert sur celle de devant lorsque vous placez deux feuilles de papier l’une sur l’autre.

Voyons plus en détail quels peuvent être les usages de tels appareils.

Utiliser une tablette lumineuse pour “nettoyer” vos lignes

Rare sont les artistes qui peuvent se vanter de tracer des traits parfaits dès le premier essai. Généralement, il faut une ou des esquisses avant d’avoir une idée assez claire du rendu final et de pouvoir passer à l’encrage. Sans du matériel adapté, il peut être contrariant de voir ces traits de brouillons mal effacés ou ces traces de gomme venant ternir votre production.

Mais c’est un problème qui ne se pose plus si vous avez une boîte à lumière ! Il vous suffit de déposer la feuille sur laquelle vous avez fait votre croquis en premier sur le verre de la tablette lumineuse et de retracer les traits définitifs sur une nouvelle feuille placée sur le brouillon. L’effet de transparence rend la chose vraiment simple et aussi naturelle que de dessiner directement sur le brouillon !

Pour que cela fonctionne correctement, n’hésitez pas à bien appuyer les lignes de votre croquis que vous souhaiterez garder pour ne pas avoir de doutes lors du tracé final.

Utiliser une tablette lumineuse pour faire de l’aquarelle

Une peinture à l’aquarelle brillante a vite fait d’être gâchée par des lignes de crayon trop voyantes – surtout si vous voulez réaliser quelque chose de léger et de doux. Terminer son travail en constatant que l’on voit toujours les lignes est très désagréable – croyez-nous. Alors une boîte lumineuse pourrait régler vos soucis.

Sur une feuille de papier à dessin standard (bon marché), faîtes une première ébauche de votre aquarelle. Lorsque vous en êtes satisfait, placez votre papier à aquarelle au-dessus de votre brouillon et vous pouvez commencer à tracer un contour très léger de votre dessin sur le papier à aquarelle à l’aide d’un crayon dur. Cette fois-ci, assurez-vous que vos lignes soient suffisamment légères pour que votre aquarelle puisse les recouvrir.

Vous pouvez d’ailleurs complètement vous dispenser de tracer des lignes et directement partir sur la peinture, cela dépend du style que vous voulez avoir. Cependant, soyez prudent avec ce processus pour éviter que de l’eau ne pénètre dans votre boîte à lumière.

Utiliser une boîte à lumière pour reproduire des images

Il y a plusieurs autres moyens de rendre la vie plus simple grâce aux boîtes à lumière. Vous pouvez par exemple faire des copies de vos propres dessins ou décalquer d’autres images comme des photographies. Car oui, faire des duplicatas de tête, cela relève de l’impossible alors, on est bien content d’avoir une petite aide ! C’est par exemple très utile si vous voulez vous faire un petit logo à reproduire sur plusieurs dessins ou sur des lettres.

Pour ce qui est de reproduire des photographies, c’est là que vient la controverse des tablettes lumineuses. Il est très facile d’imprimer sa photo préférée et de la décalquer pour en faire un superbe dessin. Mais est-ce que ce n’est pas trop simple ? Selon nous, c’est un débat qui n’a pas lieu d’être ! C’est juste un travail complètement différent de celui de reproduire à de tête une photo et cela n’a donc pas la même valeur. C’est quelque chose qui est satisfaisant à faire, mais c’est objectivement plus simple.

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, il y a de nombreuses manières d’utiliser des tablettes lumineuses pour le traçage. De manière générale, on pourrait les voir comme des outils destinés à faciliter l’étape du brouillon de sorte à pouvoir travailler sur un support propre.

Il existe bien entendu beaucoup d’autres manières d’utiliser ces instruments ! Nous n’avons pas parlé des usages que les professionnels de la photographie ni les architectes pourraient en faire, car il y a juste beaucoup trop à dire. Mais si le sujet vous intéresse, vous pouvez aller faire un tour sur le site Tablet Sphere, spécialiste des tablettes en tout genre. Vous pourrez en apprendre plus sur les tablettes lumineuses, mais aussi sur beaucoup d’autres outils pour les artistes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.